Ma Jeunesse Ma Jeunesse

Ma Jeunesse…

… ne fut qu’un ténébreux orage,

Traversé çà et là par de brillants soleils;

Le tonnerre et la pluie ont fait un tel ravage,

Qu’il reste en mon jardin bien peu de fruits vermeils.

Voilà que j’ai touché l’automne des idées,

Ma Jeunesse

Dress: SHEIN

Photos by theweirdycat

Ma Jeunesse

Et qu’il faut employer la pelle et les rateaux

Pour rassembler à neuf les terres inondées,

Où l’eau creuse de trous grands comme des tombeaux.

Ma Jeunesse

-O douleur! ô douleur! Le Temps mange la vie,

Et l’obscur Ennemi qui nous ronge le coeur

Du sang que nous perdons croît et se fortifie!

Ma Jeunesse

 

Follow: